Je m’appelle Marike, je suis guide conférencière au sein de l’Office de Tourisme Pyrénées Méditerranée.
A travers ces lignes, je vous propose un avant goût des surprises que vous réserve notre riche territoire avec la présentation de ce lieu emblématique et incontournable de la Côte Vermeille : le Cap Béar.

Un site chargé d’histoire et d’émotions

C’est au détour du sentier du littoral entre Port-Vendres et Paulilles que le Cap Béar nous livre ses secrets et nous invite à l’émerveillement. On y va souvent pour randonner, pour pêcher, pour se baigner, et prendre un bon bol d’air frais. Pour autant, impossible de passer à côté de l’atmosphère toute particulière qui nous enveloppe et nous fait voyager à travers le temps à mesure que l’on s’avance sur sa pointe.

C’est en tout cas toutes ces choses qui m’ont frappé lors de ma première rencontre avec ce site remarquable, et c’est aussi ce que j’essaye de transmettre lors de mes visites guidées. Je vous propose d’en explorer les richesses, en attendant votre prochaine visite.

Le phare

Tout de marbre et de granit vêtu, il s’est paré de ses plus beaux atouts rien que pour vous !
La singularité de son architecture en fait la splendeur, l’histoire de son optique en fait la richesse.
Du haut de ses 27 mètres, le phare Béar classé monument historique en 2012 se dresse fièrement sur son cap et protège de sa lumière le littoral Port-Vendrais depuis 1905. Avec ses bâtiments en contrebas, il vous embarque au temps des gardiens, et vous immerge dans une atmosphère nostalgique, au cœur de notre patrimoine immatériel et des savoir-faire maritimes qu’il nous faut préserver.
Il vous offrira aussi un coin d’ombre appréciable, l’occasion idéale pour profiter du paysage autour d’un pique-nique en famille ou entre amis. Mais gare à vos déchets, c’est un espace protégé ! Des poubelles sont d’ailleurs mises à disposition devant la grille en contrebas.

Les vestiges de la seconde guerre mondiale

Le mur de l’Atlantique lui vole un peu la vedette, et pourtant il est également un vestige important de la Seconde Guerre mondiale !
Le Mur de la Méditerranée, qui s’étend de Cerbère à Menton, fait lui aussi la richesse des paysages et de l’histoire du département. Les ouvrages, répertoriés entre 300 et 400 sur le territoire et construits entre 1942 et 1944 par l’armée allemande, sont camouflés aux endroits les plus stratégiques de la Côte Vermeille. Ils vous surprendront par leur grande diversité et par leur excellente conservation.
Pour les plus téméraires, vous pourrez vous enfoncer dans certains des bunkers à double entrée que vous croiserez, et ainsi admirer l’alliance du béton armé et du schiste. Prenez garde cependant à ne pas piétiner ni importuner la faune et la flore foisonnantes qui vous entourent, elles sont très riches et précieuses !

La faune et la flore

Offrant un paysage parmi les plus époustouflants du territoire, ce n’est pas pour rien que le cap Béar fait partie du réseau Natura 2000. Il est en effet compté parmi les sites naturels de l’Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale grâce à la faune et la flore exceptionnelles qu’on y trouve.
Ainsi, venir au cap Béar c’est aussi partir à la rencontre des espèces protégées, voire endémiques, de notre belle Côte Vermeille : Polycarpe de Catalogne, Thymélée Hirsute et Armérie du Roussillon, entre autres, vous y attendent. N’hésitez pas également à vous munir d’une bonne paire de jumelles ! Asseyez-vous, et laissez vous aller à la contemplation et à la méditation dans ce cadre d’exception. Vous aurez sûrement la chance d’observer le ballet des hirondelles des rochers, ou encore d’avoir la visite de quelques Rougequeues Noirs ou Cochevis de Thékla.

PORT-VENDRES

Impossible de parler du cap Béar sans aborder l’histoire de la commune dans laquelle il se situe.
Présentant l’avantage d’avoir un port en eaux profondes naturel, ainsi qu’une situation géographique stratégique au plus proche du continent africain, Port-Vendres vous dévoile ses plus grands atouts : avant tout port commercial et économique, qui l’élève au rang des plus importants ports fruitiers de la Méditerranée, c’est aussi un port militaire, en témoigne les monuments majeurs tels que l’obélisque ou les différentes fortifications que l’on y rencontre. Marquée par une histoire forte, Port-Vendres c’est aussi le savoir-faire et les traditions de la viticulture et de la pêche, qui rythment la vie des locaux et des curieux friands de bonne gastronomie.

Je vous conseille de venir à la rencontre des producteurs, qui vous accueilleront et vous conseilleront avec plaisir et passion. Caves, pêcheurs… N'hésitez pas à rendre visite aux petits métiers de Port-Vendres.

Marike E.

Les visites guidées

J’ai le plaisir d’animer les visites guidées de Port-Vendres et du cap Béar depuis maintenant un an.
Mon ambition principale est de poser le regard sur les petites choses, les petits détails et anecdotes de l’Histoire. Il me tient à cœur d’inviter les groupes que je guide à l’émerveillement de ce qui les entoure, le tout en étant la plus pédagogue possible. Je prends également le temps d’échanger avec les personnes, souvent originaires de différentes régions de France. C’est l’occasion de parler ensemble de gastronomie et des endroits à ne pas manquer sur notre territoire.
Mes visites guidées sont donc adaptées à tous les types de public, notamment à un public familial avec des enfants à partir de 6 ans.

Les visites guidées de l'été

Tout l’été, vous pourrez venir découvrir l’histoire de Port-Vendres les lundis et mercredis à 14h30 ainsi que les jeudis à 9h30.

Quant au cap Béar, les visites guidées ont lieu les lundis et mercredis à 9h30 et les jeudis à 14h30.

Il est également possible d’organiser des visites spéciales sur demande pour des groupes ou des événements particuliers.

Au plaisir de vous voir très bientôt en Côte Vermeille !

À propos de Marike

Guide Conférencière et conseillère en séjour à l'Office de tourisme intercommunal Pyrénées Méditerranée - promotion et médiation du patrimoine - basée à Port-Vendres. Tous les visiteurs sont conquis par notre Guide Conférencière ! Alors qu'elle continue ses études pendant l'année scolaire en parallèle de ses missions à nos côtés, cette jeune femme sait déjà donner le cap dans ses projets de médiation. Étant l'une des "jeunes" de l'équipe, elle est aussi régulièrement sollicitée sur des projets numériques.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu